Partager

4 prévisions pour la vie professionnelle post-corona

4 prévisions pour la vie professionnelle post-corona

Des technologies innovantes aux nouvelles formes de leadership

Vous avez déjà réfléchi à l’éventuelle évolution de notre vie professionnelle post-corona ? Alors que nous ne pouvons plus échapper à l’accélération de la numérisation, nous avons encore notre mot à dire au sujet de l’interaction analogique. Celle-ci complètera de plus en plus les réunions et événements virtuels. Et en raison des nouvelles normes, les employeurs ont encore du pain sur la planche pour améliorer la politique liée au télétravail et les styles de leadership.

1. Télétravail et travail flexible dans la durée

La plupart des entreprises intègreront pleinement le télétravail dans leurs activités, y compris après la crise liée au coronavirus. Même si les collaborateurs regrettent parfois de ne plus pouvoir bavarder avant et après les réunions, ils voient surtout les avantages des réunions en ligne, qui permettent de gagner du temps et d’aller droit au but. Les voyages d’affaires seront également moins populaires pour la même raison. Comme les nouvelles technologies qui rapprochent seront totalement apprivoisées, de nombreuses réunions professionnelles se dérouleront partiellement ou entièrement en ligne. Alors qu’avant, vous faisiez preuve de respect envers votre partenaire commercial lorsque vous effectuiez un long déplacement, ces vols s’accompagnent aujourd’hui d’une sorte de honte.

Les personnes à la recherche d’un nouveau logement tiennent déjà compte de la vie professionnelle post-corona. Les maisons et appartements avec des bureaux séparés sont dès lors très convoités. Si votre organisation maintient le télétravail et le travail flexible à l’avenir, il convient d’établir une politique bien réfléchie en la matière. D’une part, pour répondre à des considérations pratiques telles que l’accessibilité et les infrastructures et, d’autre part, pour trouver des moyens de maintenir le lien entre les membres de l’équipe et avec l’entreprise.

2. Flexibilité souhaitée par les salariés

Depuis le début de la crise liée au coronavirus, les employeurs et les salariés font preuve d’une grande flexibilité. Passage obligatoire au télétravail, absence de cours en présentiel pour les enfants… Tous ces changements soudains ont perturbé de nombreux emplois du temps. Mais la population a également vite remarqué qu’abandonner les horaires traditionnels de 9 h à 17 h présentait aussi des avantages. Les collaborateurs sont devenus experts dans l’art d’établir un planning et se sont habitués aux journées de travail sur mesure qui favorisent l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Après la crise liée au coronavirus, ils réclameront donc peut-être encore plus de flexibilité qu’auparavant. Mais les employeurs accueilleront-ils aussi bien cette évolution ? C’est très probable. En effet, ils sont eux aussi conscients des avantages du travail flexible. Le télétravail n’a que peu d’influence sur de nombreux emplois de bureau et certaines entreprises ont même enregistré une hausse de la productivité.

En outre, nous pensons que quand nous pourrons retourner au bureau, nous occuperons notre temps différemment. En effet, le bureau deviendra plutôt un lieu de rencontre pour certaines réunions, séances de brainstorming, présentations… Un lieu où des collègues qui collaborent habituellement de façon numérique pourront occasionnellement échanger des idées.

3. Du contrôle à la confiance

La flexibilité exige à son tour la confiance de l’employeur. Si vous permettez à vos collaborateurs de travailler dans des bureaux flexibles ou de chez eux après la crise liée au coronavirus, il sera difficile de compter précisément les heures ou de les contrôler en permanence. Le cas échéant, l’accent sera mis non plus sur le contrôle, mais sur les objectifs et résultats. L’an dernier, la majorité des salariés ont prouvé qu’ils pouvaient assumer cette responsabilité. Le succès de cette démarche dépend toutefois aussi en partie de la direction.

Dans le meilleur des cas, les managers sont déjà devenus de véritables coaches qui reconnaissent les talents des membres de leur équipe, continuent de les inspirer et les rassurent si nécessaire. Une communication franche et transparente facilite les choses, y compris lorsque vous devez annoncer de mauvaises nouvelles. Et vous pouvez parfaitement faire passer un message lors d’un appel vidéo avec votre équipe ou des collaborateurs individuels.

4. Formations innovantes et accueil

Même dans la vie professionnelle post-corona, vos collaborateurs continuent d’évoluer. Les formations et sessions de coaching restent donc essentielles, mais par voie numérique. Une formation en ligne offre même de nombreux avantages. Vous pouvez par exemple plus facilement organiser plusieurs sessions plus courtes, sans perdre de temps. Vous attirez ainsi davantage l’attention des participants et leur donnez la possibilité d’appliquer en pratique de nouvelles connaissances et d’éventuellement demander des conseils lors d’une session ultérieure.

En ce qui concerne l’accueil, la numérisation servira tout particulièrement la présentation des différents éléments d’une organisation. Comment s’articule celle-ci ? Quels sont les systèmes et processus en place ? Vous pouvez intégrer toutes ces informations dans des documents numériques et (de préférence) des vidéos que les nouveaux collaborateurs pourront consulter de leur propre chef. Les applications consacrées à l’accueil valent également le détour.